L'abbaye de Villers-la-Ville par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Si vous aimez les vieilles pierres nichées dans de véritables petits écrins de verdure, si l'histoire vous intéresse, que vous soyez en quête de spiritualité ou l'envie de s'aérer l'esprit et les poumons dans un cadre reposant alors une visite s'impose dans les ruines de l'Abbaye cistercienne de Villers-la-Ville…
 

Image Hosted by ImageShack.us

C'est à environ 30 km au sud de Bruxelles que le brabant wallon vous dévoile un de ses plus précieux trésors, certes à l'état de ruines mais il est un fait que le passé a beaucoup de mal à se frayer un chemin sans embûches jusqu'à nous.
 
Si l'abbaye, telle que nous la connaissons aujourd'hui date du 13ème siècle, c'est vers les années 1145-1150 que sous l'impulsion de St Bernard, un abbé, 12 moines et 5 convers arrivèrent de Clairvaux (Bourgogne) pour fonder la première abbaye de Villers-la-Ville.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Conscient de la difficulté pour eux d'édifier leur abbaye sur un petit promontoire, ils durent se résoudre quelques mois plus tard à revoir l'emplacement de leur futur édifice un peu plus bas dans la vallée, plus pratique pour l'approvisionnement en eau et matériau de construction.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Le site fut occupé durant plus de 650 ans par les cisterciens qui n'eurent cesse d'aménager et de transformer l'abbaye suivant les exigences de leur époque. Ce qui explique les différents styles passant du roman au gothique que nous pouvons encore admirer aujourd'hui.
Aux grandes périodes de calme propices au recueillement succédèrent nombre de périodes plus mouvementées. Vers 1544 par exemple, date de la première invasion de l'abbaye la communauté religieuse du quitter les lieux à plus de 9 reprises!
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Si au cours du 18ème siècle des travaux de rénovation mais également de construction (le palais abbatial ainsi que les jardins et terrasses avec fontaines) voient le jour, l'administration révolutionnaire française finit par supprimer l'abbaye en 1796 et la revend à un marchand de matériaux. L'abbaye voit ses bâtiments peu à peu dépecés puis laissés à l'état de ruine.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Au cours du 19ème siècle l'abbaye devint un véritable lieu romantique, rendez-vous des écrivains (tels que Victor Hugo) et des artistes.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Enfin, c'est vers 1892 sous la direction de l'architecte Licot que les travaux de restauration purent débuter. Naturellement, même si des débats passionnés eurent lieu entre les partisans de la conservation et ceux de la reconstruction, il ne sera jamais possible de redonner à ces ruines et leurs 50.000 m² le visage que l'abbaye affichait fièrement par le passé.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Aujourd'hui, l'abbaye accueille nombre de visiteurs et de manifestations musicales ou théâtrales, comptes médiévaux  ou fêtes locales principalement en été.  

Publié dans Paysages et Monuments

Commenter cet article

Simone 27/11/2005 09:05

je passais par là ...et c'est superbe également !!

cleomede 14/08/2005 20:08

C'est splendide! J'adore les ruines comme celles là. En plus elles sont pleines de verdure. Merci pour ces photos superbes.
(De rien, c'est normal, clin d'oeil)
Bisous

René Patrice 14/08/2005 18:11

C'est vraiment grandiose,surtout avec les moyens qu'ils avaient à cette époque