L'ours polaire par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Longueur: de 2,10 m à 3,40 m

Poids: mâle: de 400 kg à 680 kg

          femelle: 50 % en moins que le mâle environ

Longévité: de 20 à 25 ans

Habitant des régions polaires couvrant la Russie, la Norvège, le Groenland, le Canada et l'Alaska, l'ours polaire est le plus imposant des carnivores terrestres.

Image Hosted by ImageShack.us

Pourvu d'une fourrure imperméable et d'une importante couche de graisse qui le préserve du froid, il est capable de nager de longues heures dans les eaux glacées du pôle, jusqu'à 100 km sans s'arrêter.

Image Hosted by ImageShack.us

                

S'il est aussi capable de courir et de parcourir jusqu'à 40 km² par jour, l'ours a très vite chaud et c'est pour cette raison que s'il n'est pas plongé dans l'eau, il peut se prélasser autant de temps sur la banquise. 

Image Hosted by ImageShack.us

Il prend beaucoup soin de sa fourrure car les poils emmelés ou sales le protègent moins bien du froid. De même qu'il passera plus de 15 minutes à faire sa toilette après chaque repas. Si ses poils paraissent blancs ils ne sont en fait pas pigmentés et c'est la lumière du soleil qui lui procure cet aspect blanc neigeux et facilite son camouflage. Il ne connait qu'un seul prédateur : l'homme...

Il se nourrit de phoques principalement mais également de divers poissons qui peuplent les eaux froides de la banquise. Très patient, il peut passer des heures à côté d'un trou creusé dans la glace pour attendre sa proie. A ce moment un seul coup de patte suffit à tuer.

Notre ours est un solitaire et ne "vit" en couple que pour la période de reproduction. Celle-ci a lieu au printemps et 8 à 9 mois plus tard, la mère donne naissance à une portée qui peut varier de 1 à 4 petits qui seront à peine plus gros qu'un hamster...

La mère s'occupera parfaitement bien de sa progétinure, leur procurant soin, nourriture et protection jusqu'à l'âge de deux ans, âge auquel ils prennent totalement leur indépendance.

L'homme qui le chasse pour sa fourrure et sa chair est également responsable de la disparition de son habitat, de part le réchauffement de la planète et des déversements de polluants réguliers dans ses eaux de prédilection

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Les mammiferes

Commenter cet article

Martine Réau-Gensollen 02/08/2005 21:45

On a peine à croire que c'est un animal sauvage et dangereux... on se laisserait bien dorloter au creux de sa fourrure...
Martine, la Pèlerine

patrice 02/08/2005 19:55

Il est trop beau ce gros nounours .Bravo à la photographe :hop