La mante religieuse par Pat

Publié le par Patrice René

Longueur: de 5 cm à 9 cm
Longévité: 1 an
 
Si elle vit surtout dans les régions méditerranéennes, on la retrouve aussi à peu près partout dans le monde sauf dans les régions nordiques comme l'Alaska, les pays scandinaves ou le nord de la Russie.
 

 
Fine comme une brindille, elle est difficile à déceler. C'est aussi grâce à ses couleurs et ses postures qu'elle échappe à ses prédateurs, noyée dans la végétation.
Elle sait rester discrète quand elle guette ses proies, posée sur une feuille, les pattes repliées dans l'attitude de prière, d'où son nom de religieuse.
 
Lorsqu'un insecte passe, elle l'épingle en lançant ses deux pattes munies d'aiguillons.
Elle mange toutes sortes d'insectes et parfois même le mâle avec lequel elle se reproduit.
 
 
Inoffensive pour l'homme, elle l'aide même car elle permet de débarrasser les cultures des insectes nuisibles à celles-ci.
 
Grâce à sa vue excellente, elle peut détecter le moindre mouvement dans un rayon de 18 m.
 
Pour s'accoupler, le mâle saute sur le dos de la femelle qui est plus grande que lui. Cette manœuvre peut lui être fatale car la femelle peut se retourner pour le décapiter. Même s'il échappe à cette première tentative, elle le mangera certainement une fois l'accouplement terminé.
 
 
Elle va pondre jusqu'à 400 œufs qu'elle va recouvrir d'une substance mousseuse qui se colle aux plantes. En séchant celle-ci durcit afin de protéger les œufs.
 
Quelques semaines plus tard, peu après le début du printemps ou juste avant l'été, les petits feront leur apparition. Ils naissent dépourvus d'ailes et subiront plusieurs mues avant de prendre leur taille adulte à la fin de l'été.
 
Certaines espèces de mantes religieuses possèdent dans leur corps une caisse de résonance qui les aide à détecter les fréquences sonores émises par les chauves-souris qui est leur principal ennemi.
Lorsque la mante perçoit ces fréquences, elle se précipite vers le sol en tournoyant pour échapper à son prédateur.
 
 

Publié dans Les insectes

Commenter cet article

serge 23/10/2007 20:07

j'ai réussi à faire quelques clichés de ce magnifique insecte qui n'est pas rare dans nos contrées ; il suffit de bien  observer , c'est la clé du succès.La femelle que j'ai prise en photo devait chercher à pondre car elle avait des contractions à l'abdomen qui était très gros.

isa 10/10/2006 17:49

Je ne me lasse pas de visiter ton blog il est vraiment trés intérêssant!!!!

+5

Henrypel 09/10/2006 19:40

Bonjour .Je viens de découvrir votre blog dans l'annuaire d'over-blog .Vos photos sont très belles .Personnellement, une de mes passions est aussi la photo. Mes blogs y sont consacrés .Je viens de créer celui d'Over et il rest à faire !! J'en possède un sur MSN . Voici les adresses: http://henrypel.over-blog.com et http://henrypel.spaces.live.com .
Merci d'y fair un petit tour !! A bientôt. Henrypel

anne marie 09/10/2006 11:24

Magnifique photo, et des commentaires très interressant que je ne connaissais pas, merci à vous Patrice
A ++++++

:0091: 09/10/2006 07:50

superbes photos......@ +