Le gorfou sauteur par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Hauteur: entre 55 cm et 62 cm
Poids: de 2,7 kg à 5 kg
Longévité: environ 10 ans
 
Le gorfou sauteur fait partie des 17 espèces de manchots recensées dans le monde et vit en Antarctique, entre les îles Malouines, du Prince Edouard et de Kerguelen.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
C'est également le plus petit des manchots. Il doit son nom à sa capacité d'escalader les parois rocheuses en sautant les pattes en avant. On pourra donc mettre un terme à cette habitude de traiter de manchot tout ceux ou celles qui ont deux mains gauches ou qui font preuve d'une grande maladresse car essayez ne fut-ce qu'une fois, de franchir un espace entre deux rochers sans vous servir de vos mains…! Il est capable d'"escalader" jusqu'à 40 cm en un seul saut, ce qui n'est pas mal étant donné sa petite taille…
 
On a tendance à le confondre avec le gorfou doré (ou gorfou macaroni), son plus proche parent, à cause des aigrettes. Chez le gorfou doré, les aigrettes se rejoignent au niveau du front, ce qui n'est pas le cas du gorfou sauteur.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
C'est également un nageur exceptionnel, sautant hors de l'eau et replongeant dedans comme un marsouin, se propulse dans l'eau à l'aide de ses ailes et se dirige grâce à sa queue et ses pattes. Un peu plus gauche sur la terre ferme, il se déplace en se dandinant comme un canard.
 
Il vit donc dans un environnement qu'on pourrait qualifier de "hostile" mais qui lui convient tout à fait. Son habitat, ce sont les côtes rocheuses et accidentées ou les falaises en bord de mer.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Il se nourrit essentiellement de krill mais il se régale également de calmars ou de petits poissons vivant en bancs.
 
Oiseau très sociable, il se reproduit et niche en colonies comptant des centaines de milliers de couples qui réutilisent le même site de nidification d'une année à l'autre.
 
Entre avril et septembre, il passe énormément de temps en mer et mangent beaucoup pour se préparer aux efforts physiques de la reproduction et de la mue.
 
En période de reproduction il ne quittera pratiquement plus la terre ferme et puis il faut défendre son territoire car s'il est très sociable, le gorfou sauteur entend bien ne pas se faire marcher sur les pattes sur la petite partie de territoire qui lui est réservée.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
La femelle pondra généralement 2 œufs et le second est plus gros que le premier.
Le nid est en fait une petite cavité, pas trop profonde creusée à même le sol et entouré de petits cailloux, de brindilles et de plumes.
Les parents vont couver les œufs à tour de rôle et c'est le mâle qui commencera car s'ils ont fait des réserves, le climat et le chemin parcouru pour atteindre le site de nidification les épuise. Il leur faut parfois faire une route de 250 km pour regagner la mer et les femelles étant plus petites que les mâles, ce sont les premières qui auront besoin de se nourrir.
 
Les mères seront de retour un mois plus tard pour la naissance du premier oisillon et pour nourrir les petits affamés. C'est le 2ème œuf qui éclora en premier lieu. Il est rare que le 2ème survive car la bataille est rude pour la nourriture.
 
Lorsque les oisillons atteignent l'âge de 3 semaines, ils seront tous regroupés dans une sorte de crèche gardée par plusieurs femelles de la colonie.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
On estime la population de gorfous sauteurs à 3.500.000 individus.
On ne peut donc pas parler d'espèce menacée mais elle est malgré tout qualifiée de "vulnérable".
Outre ses ennemis naturels tels que l'orque ou le requin, le gorfou doit faire face à d'autres menaces.
Devant le carnage qui commençait à se dessiner, on a déclaré son espèce comme protégée.
Il faut savoir par exemple qu'entre 1864 et 1880, soit sur une période d'à peine 20 ans, plus de 2.500.000 de gorfous sauteurs ont été exterminés… pour l'huile qu'ils produisent.
Peu importe me direz-vous, on ne s'éclaire plus aux lampes à huile de nos jours…
 
Effectivement, seulement à l'instar du cochon, pratiquement tout est bon chez le gorfou. Après l'huile, les œufs; et pour prendre un exemple beaucoup plus récent: au début des années 1980 la colonie de l'île de Tristan da Cunha a été totalement décimée après que l'homme ait, pendant quelques années, volé environ 62.000 œufs par an…
 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Découvrez d'autres espèces de manchots:

Le manchot empereur

Le manchot de Humboldt

 

Publié dans Les oiseaux

Commenter cet article

ticherche 08/02/2007 20:32

bonsoir
j'aime   et je  pratique aussi  la photographie  je dois dire qu'elles sont tres belles    bravo pour la patience     cadrage  qualite
felicitations    j"espere venir  en Belgique voir ce parc 
juste une question   vous travaillez en numerique ou argentique
et avec NIKON OU CANON c'est juste poursavoir
 

nini 16/06/2006 12:43

ohhhh j'adore ton look "très branché" et bravo pour tes aptitudes de sauteur.
Et même si tout est bon chez toi, je préfère te savoir dans la nature, tu es trop mignon.

damien 13/06/2006 19:31

salut tu pourrait m envoyer la 4° photo de cette animal stp sur fidji1990@wanadoo.fr

philippe 10/06/2006 21:48

ils ont fiere allure ces manchots!
tres styles!

Néotit (Marie) 08/06/2006 14:22

salut cocotte !
il est tout simplement superbe, craquant !
bisous