Le Maki Macaco par Pat

Publié le par Patrice René

Taille: environ 50 cm
Longueur de la queue: 60 cm
Poids: jusqu'à 2 kg
 
Comme tous les lémuriens, le maki macaco est originaire de Madagascar et vit plus particulièrement au nord ouest de l'île.
 
Il est extrêmement facile de distinguer le mâle de la femelle. On pourrait même penser qu'il s'agit de deux races différentes. Le mâle a un pelage d'un noir uniforme tandis que la femelle a un pelage roux à rouge sombre et les touffes de poils ornant ses oreilles sont blanches.
 
Vivant en groupe d'une dizaine d'individus, les maki macaco sont des animaux assez farouches et plutôt nocturnes. Ils sont en tout cas plus "éveillés" le matin et le soir, préférant passer les heures les plus chaudes de la journée à se reposer sur des branches d'arbres ou se réfugier dans les épaisses forêts vierges.
 
La période de reproduction débute vers le mois d'avril et 4 mois plus tard, la femelle mettra au monde un seul petit. Il peut lui arriver plus rarement de donner naissance à des jumeaux.
 
Couvert de poils et les yeux ouverts, le petit est tout de suite capable de s'accrocher au ventre de sa mère et se cramponner fermement pendant qu'elle se déplace. Un mois plus tard, sans pour autant la lâcher, il commencera à se tenir debout sur son dos.
 
Ce n'est que vers l'âge de 5 mois qu'il cessera de téter et qu'il entamera un régime alimentaire identique aux adultes.
 
Ce régime alimentaire est composé de fruits, de feuilles, de nectar et de fleurs.
 
Ils peuvent sauter jusqu'à 8 mètres de longueur et certains observateurs comparent ces sauts incroyablement rapides au vol d'un oiseau.
 
Assez territoriaux, ils marquent leur territoire en frottant la paume de leur main contre les troncs d'arbres, branches et feuilles. Ils peuvent également indiquer la délimitation de leur territoire à n'importe quel intrus au moyen de cris.
 
Comme tous les primates, le maki macaco n'échappe pas à la toilette. Il prend en effet grand soin de son pelage ainsi que celui de ses autres compagnons.
Ses incisives inférieures, la sous-langue rugueuse (comme celle d'un chat) et la griffe de nettoyage du second orteil lui servent de peignes.
 
D'ailleurs lorsqu'il salue ses congénères ou l'homme qui lui est familier, il avance la mâchoire inférieure et faire mine de lécher son pelage, comme s'il le peignait.
 
L'homme reste pourtant son pire ennemi. Récemment, des touristes en vacances à Madagascar ont fait abattre 2 maki macaco sous prétexte qu'ils avaient mordu un enfant qui avait tendance à se prendre pour tarzan en s'agrippant à leur queue pour se balancer…

Publié dans Les primates

Commenter cet article

P 08/11/2007 20:48

Je ne les connaissais pas ceux-là, mais ils sont mignons tout plein !!!!!!!!!!!!!!(Par contre les touristes du tout dernier §, quels C....... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!...)Mais continuez comme ça, c'ext vraiment super intéressant !!!!

philippe 25/05/2006 04:03

ils peuvent concourir aux j.o en saut en longueur! lol

:0091: 23/05/2006 08:28

fort bien ....et bonne journée

Astrid 22/05/2006 18:34

Roooooh je les connaissais pas ceux-là!
Adorables! et ces petites touffes aux oreilles!
J'en étais déjà dingue... ben grâce à toi ça s'arrange pas ;-)
Merci!