Le moineau par Pat

Publié le par Pat83

Taille : 15 cm

Envergure : 25 cm

Poids : 30 gr

Longévité : 13 ans

 

Le moineau est sans doute l'oiseau qui nous est le plus familier car il « hante » nos jardins.

 

Il est devenu à ce point commun que nous ne daignons même plus trop le regarder et pourtant ce petit oiseau mérite notre attention.

Image Hosted by ImageShack.us

 

Il est assez difficile de distinguer le mâle de la femelle mais nous pouvons dire que la femelle n'a pas les couleurs châtain ou noires du mâle. Elle porte une calotte brun-grisâtre et une bande sourcilière gris chamoisé. Les parties supérieures des ailes sont plus grises que chez le mâle, son abdomen est blanchâtre.

 

On dit du moineau qu'il chuchete, pépie ou chuchote.

Pour traduire la mélodie de son chant, on a tendance à dire « tchip tchip » et sachez encore que le mot argotique « piaf » a été utilisé au départ pour nommer le moineau.

Image Hosted by ImageShack.us

 

C'est à partir de janvier qu'il délimite son territoire en lançant son chant à la cantonade du haut d'un toit ou d'une gouttière.

 

En mars, c'est la construction du nid. Il le place dans des endroits assez variés, à une hauteur respectable et toujours dans une cavité. Il est constitué de paille, de feuilles ou de laine.

Il n'est pas rare de le voir profiter d'un nid d'hirondelles qu'il n'hésitera pas à expulser de celui-ci.

 

La femelle va y pondre jusqu'à 8 œufs que les parents vont couver ensemble pendant environ 15 jours.

Image Hosted by ImageShack.us

 

A l'âge de 17 jours, les petits sont déjà capables de quitter le nid et les parents peuvent donc ainsi nicher et couver leur progéniture jusqu'à 4 fois dans l'année.

 

Il est à ce point familier avec l'humain qu'il s'est adapté à toutes les zones modifiées ou habitées par ce dernier (fermes, zoo, zones résidentielles et urbaines). On le rencontre cependant moins dans les forêts ou les zones fortement herbeuses.

 

Le moineau n'est pas un oiseau migrateur et dépend donc exclusivement de l'homme pour assurer sa survie à l'arrivée de l'hiver.

Le reste du temps, il se nourrit d'insectes en vol ou au sol.

Image Hosted by ImageShack.us

 

En hiver, il niche en colonies assez bruyantes de plusieurs couples dans des creux ou trous qui ressemblent à de véritables dortoirs communs. Ils se tiennent chaud en dormant serrés les uns contre les autres.

 

 

Publié dans Les oiseaux

Commenter cet article

Pierre G 06/12/2008 21:17

jolie série de photos, et article intéressant! bon we

:0037::0038::0075::0076::0110::0091: 01/12/2008 20:46

tout simplement superbe.......oui ils nichent en colonie...dans la vigne en été ....et en hiver viennent manger  tout comme !! merci pour tout cela ...bonne soirée