Le boeuf musqué par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Longueur: de 2 m à 2,30 m
Queue: de 9 cm à 10 cm
Hauteur (au garrot): entre 1,20 m et 1,50 m
Poids: entre 200 kg et 400 kg
Longévité: 24 ans
 
Originaire des régions de la toundra arctique, on retrouve le bœuf musqué du nord du Canada jusqu'au nord et à l'est du Groenland, ainsi qu'en Russie et en Norvège.
 
Véritable rescapé de l'âge de glace, il a réussi à rétablir une population saine dans son habitat en dépit de la chasse excessive dont il fut victime il y a encore peu de temps.
 
Le secret de sa survie réside sans doute dans sa fourrure, qui est la plus rude et la plus longue existant chez les mammifères. Elle le protège autant du froid que de l'humidité.
 
Chez les inuits, le mot qui désigne bœuf musqué "oomingmak" signifie "la peau de l'animal qui ressemble à une barbe". Le poil du dessous qui est appelé "qivuit" est plus que de la laine, plus doux que le cachemire et peut même être tricoté.
 
Il perdra une partie de son poil au printemps lors de la mue annuelle.
 
C'est un animal sociable qui passe donc toute sa vie sur un sol gelé une bonne partie de l'année.
Les hardes peuvent atteindre une centaine d'individus mais elles sont assez rares car on général on les croise par groupes de 10 ou 20 mâles et femelles confondus et dirigés par un mâle dominant.
 
Image Hosted by ImageShack.us
 
Se nourrissant d'herbes, de mousse, de feuilles et de brindilles, le bœuf musqué se dirige en été vers les vallées et les rives des lacs où l'herbe est abondante.
Il peut se nourrir jour comme nuit et emmagasine des réserves pour l'hiver car les intempéries hivernales, les blizzards, raréfient les sources de nourriture.
 
D'ailleurs, pour éviter de dépenser trop d'énergie en hiver, les bœufs musqués s'arrangeront toujours pour devoir parcourir moins de 100 km entre leur secteur de nourrissage estival et hivernal.
 
La saison des amours a lieu entre juillet et septembre.
A cette période, les mâles "suent" une odeur musquée par les glandes qu'ils ont au dessus des yeux. Ils se battent entre eux pour avoir le droit de s'accoupler.
Pour défier le mâle dominant, le rival gratte le sol avec sa patte et grogne et ensuite les deux rivaux se précipitent l'un sur l'autre à 40 km/h… Le combat peut parfois durer une heure, jusqu'à la capitulation d'un des deux.
Le perdant forme une harde temporaire de célibataires ou se déplace seul dans l'espoir de prendre le pouvoir dans une nouvelle harde. Il rejoindra ensuite un troupeau mixte à l'automne.
 
Après une gestation d'environ 9 mois, la femelle donnera naissance à un seul petit à la fin du printemps.
Elle s'éloignera un peu du groupe pour mettre bas mais restera en vue et fera l'objet d'une surveillance "discrète" de la part du reste du troupeau resté à l'écart afin de protéger éventuellement le nouveau né des prédateurs.
 
Ceux-ci ne sont d'ailleurs pas nombreux mais une mère et son petit sont toujours plus fragilisés dans ces moments là que le reste de l'année.
 
D'ailleurs pour faire fuir tout ce qui pourrait ressembler à un prédateur, les bœufs musqués ont l'habitude de se serrer épaule contre épaule pour former une sorte de mur infranchissable.
 
Le petit sera capable de brouter au bout d'une semaine mais sera encore dépendant de sa mère pendant un an.

Publié dans Les mammiferes

Commenter cet article

Anthea 04/12/2005 18:39

Chaque animal est adapté pour la région où il vit...Là avec la fourrure qu'il a, il ne risque rien..!

cleomede 04/12/2005 15:18

Ah bin chez eux c'est comme chez nous la gestation alors
Un gros bisou à vous 2 et aussi à la bêbête lol
Enfin en week end!

chris de bretagne 04/12/2005 10:05

Bonjour!nous partageons donc une passion commune pour la photo , moi je suis plutot paysage mais j'adore aussi les animaux !
Votre beouf musqué à vraiment traversé les ages !
A+
chris

clicclac 04/12/2005 09:00

Il est bien beau ton boeuf...à part qu'il a besoin d'un bon coup ce peigne et d'un bon bain bien chaud...dommage que tu ne puisses nous transmettre les odeurs..
Bizzzzz

simone 02/12/2005 20:05

bonté...pour tenir cela au carré : il faudrait que je brosse tout le temps en plus cela peut se tricoter ! Ouf...une odeur musquée : si c'est comme le bouc par ici : je déménage !
Merci pour tout cela : c'est une bête qui a l'habitude du froid pas moi !
gros bisous !