Le jabiru par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Longueur: de 1,45 m à 1,50 m
Envergure: de 2,40 m à 2,70 m
Poids: de 5 kg à 10 kg
Longévité: jusqu'à 36 ans en captivité
 
Le jabiru est oiseau du Sénégal qu'on retrouve jusqu'en Ethiopie; il couvre donc une bonne partie de l'Afrique sauf l'Afrique du sud où il est totalement absent.
Pour la petite histoire… il aurait pu être un excellent ambassadeur belge car son bec est habillé aux couleurs du drapeau : noir, jaune, rouge.
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Appartenant à la famille des cigognes, c'est également un de plus grands oiseaux du continent africain. Avec ses longues pattes, il peut franchir plus d'un mètre en une seule enjambée.
 
C'est prudemment qu'il avance dans les eaux peu profondes des lacs et des rivières de son aire de répartition tout en cherchant les proies. Il peut pêcher des poissons pesant plus d'un kilo. Pour se faire, il remue le fond de l'eau avec ses pattes, le bec entrouvert et en partie immergé. Il repère une proie au toucher et la saisit en un clin d'œil.
Très patient il lui arrive de rester immobile un long moment en attendant qu'un poisson passe à sa portée.
 
Son territoire s'étend sur environ 10 km² et il y passera toute sa vie. Il connaît donc parfaitement bien le paysage qui l'entoure et c'est seul ou en couple qu'il va voler régulièrement d'une aire de repos ou d'alimentation à une autre.
 
Il se nourrit également de grenouilles, serpents, crabes, petits mammifères, escargots ou coléoptères aquatiques. Il n'hésite pas non plus, lorsque la nourriture manque, à manger des œufs ou oisillons d'autres espèces d'oiseaux ou de voler la nourriture des cormorans.
 
Il lui arrive de rejoindre un groupe d'une douzaine d'individus au cours de la saison sèche quand la nourriture vient à manquer. Il est en effet plus facile de chercher ensemble son repas même si ça pourrait conduire à certaines disputes mais le jabiru est un oiseau très paisible et c'est d'ailleurs au cours de cette saison qu'il va se reproduire.
 
Il vit assez vieux mais lorsqu'il s'accouple, c'est pour la vie et la période de reproduction donne lieu à de grands spectacles de parades amoureuses: le mâle se tient bien droit, s'éloigne tout à coup à grands pas de sa partenaire en battant des ailes puis se retourne et se précipite vers elle!
Dans le nid, lorsqu'un des partenaires se pose, il salue l'autre en levant ou en baissant la tête comme un yo-yo.
 
Utilisant le même nid d'une année à l'autre, celui-ci sera situé au sommet d'un arbre. Il le construira avec des brindilles, des roseaux et de la boue pour former une sorte de cuvette assez grande pour que le couple puisse s'y cacher lorsqu'il couve. Après une trentaine de jours ce sont 2 ou 3 oisillons qui verront le jour et qui seront nourris par les deux parents.
 
Pour reconnaître un mâle d'une femelle, sachez que l'iris est brun foncé chez le mâle et jaune chez la femelle.
 

Image Hosted by ImageShack.us

La fraîcheur est une préoccupation majeure du jabiru. Pour éviter les coups de chaleur, il halète vigoureusement et ébouriffe son plumage pour séparer de son corps les plumes de surface chauffées par le soleil.
Il vide aussi régulièrement des becquées d'eau sur les œufs ou sur ses petits et n'a pas trouvé de meilleure méthode pour se rafraîchir les pattes que de se déféquer dessus.
 
Etant donné que l'espèce est assez dispersée, il est extrêmement difficile d'estimer et de préserver sa race.
 
Plus que la présence et l'activité humaine qui pourraient le déranger en période de nidification, c'est l'assèchement des marécages qui lui est le plus nuisible.
Au Kenya par exemple, on pense qu'il ne reste que 6 sites de reproduction et moins d'une cinquantaine sur tout le reste du territoire africain.
 
Comme tous les oiseaux…. le jabiru ne chante pas!
En effet, il est dépourvu de muscles dans le larynx. Si certaines espèces claquent du bec, le jabiru reste parfaitement silencieux et c'est en agitant ses plumes et sa tête qu'il communique.
 

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Les oiseaux

Commenter cet article

Anthea 03/11/2005 20:09

C'est la première fois que je vois un oiseau avec un bec autant coloré..!
Bonne soirée.

clicclacwavre 02/11/2005 23:05

J'oublie de te remercier aussi pôur le lien...
Amitiés

clicclacwavre 02/11/2005 23:04

Merci de ta visite, Astrid.
Merveilleux blog instructif....ta documentation servira à mon petit-fils..il aura l'air d'un savant demain dans sa classe..
Bises

Marie 01/11/2005 19:02

Salut Astrid ! Merci de ta visite sur mon blog. Merci aussi pour avoir mis mon blog dans tes liens, je vais faire de même tout de suite !!
Au fait j'ai des calopsites, crois tu que tu pourrais faire une entrée pour nous apprendre à mieux les connaitre ?
Bisous
Coucou Marie! Merci pour le lien
On va voir ce qu'on peut faire pour les calopsites ;-) on a des photos en tout cas donc sans doute un article d'ici euh... bah écoute calculé comme c'est, ça sera pour lundi ;-) Bisous

Simone 01/11/2005 10:48

hello je vais me répéter....mais il a de sacrés couleurs ..un peu cigogne sur les bords ...! 36 ans en captivité ! merci..bisous ..belles photos comme d hab !