La platémyde de Saint-Hilaire par Astrid

Publié le par Astrid Lafalize

Cette étrange tortue à cou de serpent est également appelée Phrynops et est originaire d'Amérique du Sud. On la retrouve notamment au Brésil en Uruguay et en Argentine.
 

Tortue aquatique, elle vit aux abords des grands lacs, marécages ou étangs riches en végétation.

Image Hosted by ImageShack.us

 
 

 

A l'âge adulte, sa taille atteint 40 cm; on ne compte que la carapace et sa celle-ci prend alors une forme plus ovale, relativement plate et une couleur terne alors que la juvénile a une carapace plus ronde et plus colorée.
 
Il faut savoir que dans la grande famille des tortues, on fait déjà une distinction au niveau des cryptodires qui rétractent leur cou suivant un plan vertical et qui ont donc une meilleure défense contre les prédateurs et des pleurodires (dont fait partie la platémyde de Saint-Hilaire) qui rétractent leur tête de façon latérale, elles ne sont donc pas complètement protégées.
 
 
 
 
 
 
 

Image Hosted by ImageShack.us

 
Cette faiblesse au niveau de la protection de la tête fait que cette tortue vit assez cachée pour gagner en sécurité.
 
Elles sont très actives tout au long de la journée et assez voraces. Essentiellement carnivores, elles acceptent tous les aliments et a tendance, comme le serpent, à gober ses proies. Le poisson frais vivant qu'elle chasse particulièrement bien ou des souriceaux.
 
Dans leur milieu naturel, ces tortues peuvent vivre à l'extérieur toute l'année, du moins pour les individus déjà âgés de quelques années.
En captivité il faut surveiller de très près le niveau de chaleur et si elle est en extérieur il ne faut pas descendre en dessous des 0°. Sa "plage" doit être à 32° avec une forte lumière. Adepte du bronzage caniculaire, elle adore friser l'insolation. Il faut également privilégier un bassin ou aquarium d'au moins 500 litres et s'assurer que la température de l'eau ne descende pas en dessous des 27°.

 

Image Hosted by ImageShack.us

 
En dehors de ces conditions très strictes au niveau du climat, c'est une tortue facile à élever et très intéressante à observer. Par contre – et c'est tant mieux pour sa préservation – elle est assez coûteuse.
 
Elle ne ressemble pas à Caroline, la compagne de Boule et Bill, elle n'hésitera d'ailleurs pas à mordre tout ce qui pourrait représenter un danger pour elle, qu'elle mesure 4 cm ou 40…
 
La période de reproduction a lieu entre janvier et mars. Les nids sont creusés à la même époque. La future maman y enterrera 2 ou 3 œufs (jusqu'à 5 en captivité) et l'incubation va prendre 4 ou 5 mois.
 

  Image Hosted by ImageShack.us

Commenter cet article

Henri 24/05/2007 00:21

Merci pour toutes les éloges que vous me faites. Cela me fait énormément plaisir. Votre blog, je l'admire pour ses photos de qualités exceptionelles mais aussi pour ses articles bien détaillés. Félicitation, continuez.Bisous à tous les deux.

chambet céline 13/05/2007 11:53

slt!je t'ai mis +5 car j'adore la photographie et les animaux aussi donc...J'espère te voir un jour pasé sur mon blog, au cas où j'te laisse l'adresse: http://mifemmemithon.skyblog.com

Ecureuil 12/05/2007 12:02

Merci pour la découverte de ces très belles photos...  Un régal pour les yeux !!!

mélodie 11/05/2007 21:54

oué bof pa térible ton truc

phil 11/05/2007 18:41

bonjour du Nord !!